La mémoire bleue

debout vertige

Présentation

Réalisé en verre acrylique, riveté par des entretoises carrées en acier, l'écrin architecturé (34 X 42 cm) abrite le texte de l'exploration pigmentaire (50 pages Canson 180 g.) ainsi qu'un frontispice imprimé par Joël Lepelletier, déposés dans un lit creusé à même la plaque inférieure.
Le miroir dépoli et bleui d'Alain-Jacques Lévrier-Mussat est incorporé dans la plaque supérieure.

Tiré à cinq exemplaires.
Un exemplaire géant, unique est en préparation.

novembre 2016
62 pages

Exposition de l'oeuvre

Les boulons amovibles des entretoises qui fixent le miroir sur verre permettent d'extraire l'oeuvre et de l'accrocher.
L'ensemble cependant peut aussi être exposé debout, à la manière d'un monolithe. En ce cas, les feuillets mobiles, protégés par une fine plaque de verre et comprimés par un cube d'aluminium bleui, sont suffisamment comprimés pour demeurer dans leur lit.

Ce somptueux objet de verre acrylique d'une hauteur de 6,5 cm est l"oeuvre d'Éric et de Michel à l'atelier Sopic à Tarbes. Ils ont su trouver toutes les solutions techniques pour conjuguer transparence et réflexion, puissance et légèreté.

Début de la Mémoire bleue
 

" Un bleu, un seul.

Un foudroiement de la rétine. Une paralysie de l’œil.

Ce bleu contenait tous les autres, toutes les densités, tous les sentiments ; celui de la mer, de l’horizon, de la rêverie, et même de l’amour. Un bleu au delà de la couleur, le bleu de la plénitude et de l’accomplissement, le bleu de l’équilibre et de la perspective à accomplir ; une imprégnation, le bleu de Klein, de Kandinsky, de Matisse, de Nicolas de Staël.

Ce bleu ne pouvait être laissé ainsi, à l’abandon. Il méritait que l’on s’y penche, que l’on s’y noie. Le vertige de la chose vue ne venait pas de nulle part. Une lumière diaphane, irréelle, à peine perceptible, jaillissait d’un puits de pigment. La matière inerte dessinait un halo rectangulaire ; un limbe sur un mur chaulé baigné par la pénombre. Le phénomène ressemblait à ces ombres de lumière colorée générées par les rayons du soleil venant frapper abruptement sur les vitraux des cathédrales. "

 

La mémoire à plat

La Mémoire à plat

 

Angle à entretoise

Angle à entretoise

 

lit du texte

Lit du texte

1500.00 euros